DziałaniaTop

Lettre ouverteconcernant le projet de démantèlement des centrales nucléaires en état de fonctionnement sur le territoire de la République Fédérale d’Allemagne

English version: LINK

German version: LINK

Polish version: LINK

Petycja online: LINK

Twitter: LINK

 

Lettre ouverte

concernant le projet de démantèlement des centrales nucléaires en état de fonctionnement sur le territoire de la République Fédérale d’Allemagne

 

Monsieur le Président,

Madame la Chancelière,

Mesdames et Messieurs les député(e)s,

Mesdames et Messieurs les Représentant(e)s des Églises et des Communautés Religieuses,

Mesdames et Messieurs les Scientifiques, Artistes et Créateurs,

Mesdames et Messieurs les Représentant(e)s et Militants des organisations écologiques fonctionnant sur le territoire de la République Fédérale d’Allemagne,

Citoyennes et Citoyens de la République Fédérale d’Allemagne,

 

En tant que citoyennes et citoyens d’un pays voisin, représentants de nombreux milieux et de nombreuses organisations du milieu de la science et de la culture, habitants de l’Union européenne, conscients des menaces sans précédent qui pèsent sur notre biosphère à la suite de l’évolution climatique à l’échelle mondiale, nous vous adressons cette lettre pour vous prier de reconsidérer la décision sur la mise hors service définitive des centrales nucléaires en état de fonctionnement sur le territoire de la République Fédérale d’Allemagne, adoptée par le gouvernement allemand en 2011.

 

Les auteurs du Rapport du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (IPCC), concernant les suites du réchauffement global de 1,5 °C au-dessus du niveau d’avant l’époque industrielle et des scénarii y liés, relatifs à l’émission des gaz à effet de serre, constatent que, si le réchauffement global se poursuit à la même vitesse, l’augmentation de 1,5 °C sera probablement atteinte entre 2030 et 2052.

 

En même temps, aussi bien le rapport IPCC que des dizaines d’autres analyses et rapports élaborés par des chercheurs du monde entier décrivent l’impact catastrophique de l’évolution climatique sur le milieu naturel. Le rapport IPCC montre aussi que les dangers climatiques futurs dépendront de la vitesse, de la valeur maximale et de la durée du réchauffement. Ils soulignent la nécessité de maintenir l’augmentation de la température dans les limites ne dépassant pas 1,5 °C, ce qui permettrait de limiter l’impact du réchauffement sur les écosystèmes terrestres et aquatiques dont dépend la survie de milliards d’êtres humains et de milliers d’autres espèces.

 

Selon les scénarii modèles du rapport IPCC concernant la prévention de l’évolution climatique, dans le cas où le seuil de 1,5 °C ne sera pas dépassé ou bien sera peu dépassé, les émissions anthropogènes de CO2 globales nettes baisseront d’environ 45 % jusqu’en 2030 par rapport au niveau de 2010. Ces scénarii exigent des transformations rapides et profondes dans presque tous les domaines des activités humaines, qu’il s’agisse de l’agriculture, de la protection et de la réhabilitation de la nature et, surtout, de la maîtrise de l’énergie. Dans la plupart des scénarii limitant le réchauffement à 1,5 °C sans dépasser ce seuil ou en le dépassant de peu, on admet que la part de l’énergie nucléaire dans la production de l’énergie électrique va augmenter.

 

Nous sommes conscients de la discussion en cours, concernant la place de l’énergie nucléaire dans le modèle de l’énergie durable à long terme, et nous considérons que cette discussion doit être basée sur des données scientifiques plus complètes. Cependant, en renonçant à l’énergie nucléaire à basse émission de CO2, avant de renoncer complètement à la production d’énergie basée sur la combustion du charbon et de la lignite, nous devrons faire face, à court terme, à des problèmes techniques et technologiques extrêmement difficiles à résoudre, tout en étant forcés à utiliser d’autres combustibles fossiles, notamment le gaz naturel. Ceci n’apportera pas les résultats escomptés, soit une décarbonisation rapide et efficace.

 

A la lumière des conclusions des centaines de scientifiques du monde entier, élaborées dans le cadre du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat, uniquement une élimination rapide et efficace de l’utilisation des combustibles fossiles nous donne la chance de limiter l’augmentation de la température terrestre à 1,5 °C ou légèrement au-dessus. En effet, c’est une condition indispensable pour assurer un avenir acceptable pour des milliards d’êtres humains.

 

D’où notre appel de reconsidérer la décision concernant l’abandon de l’énergie nucléaire en Allemagne ou, du moins, de la reporter jusqu’au jour où l’Allemagne aura entièrement renoncé aux combustibles fossiles dans la production de l’énergie et implanté des technologies modernes et rentables de stocker l’énergie produite sur la base des sources renouvelables. Ceci permettrait d’accélérer les processus de décarbonisation, tout en servant d’exemple et en donnant de l’espoir aux autres pays du monde qui, très prochainement, devront prendre des décisions relatives à l’avenir de leurs systèmes énergétiques et à leur rôle dans la prévention de l’évolution climatique néfaste et la dégradation de la biosphère terrestre.

 

Les décisions que vous prendrez sont aujourd’hui cruciales. L’Allemagne est un des leaders de la politique et de l’économie mondiales, un pays qui détermine les directions d’action dans la lutte contre le réchauffement climatique de la Terre.

 

C’est pourquoi, en tant que vos voisins, nous nous permettons de vous adresser cet appel avec confiance que vous allez en tenir compte.

 

 

Respectueusement,

 

  • Professeur, docteur ès sciences Tomasz Polak – Laboratoire des Questions Interdisciplinaires de l’Université Adam Mickiewicz de Poznań
  • Professeur, docteur ès sciences Szymon Malinowski – Faculté de Physique de l’Université de Varsovie et Comité de Géophysique de l’Académie Polonaise des Sciences
  • Professeur, Malgorzata Kowalska – Chaire de Philosophie et d’Ethique de l’Université de Białystok
  • Professeur, docteur ès sciences Jaromir Jeszke – Laboratoire des Questions Interdisciplinaires de l’Université Adam Mickiewicz de Poznań
  • Professeur, docteur ès sciences Ludwik Turko – Université de Wrocław
  • Professeur, docteur ès sciences Michał Dadlez – Institut de Biochimie et de Biophysique de l’Académie Polonaise des Sciences
  • Professeur, docteur ès sciences Piotr Dawidowicz – Département d’Hydrobiologie de l’Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Ryszard Laskowski – Institut des Sciences sur l’Environnement de l’Université Jagellone de Cracovie
  • Professeur, docteur ès sciences Wiktor Kotowski – Département de l’Ecologie des Plantes et de la Protection de l’Environnement de l’Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Joanna Pijanowska– Département d’Hydrobiologie de l’Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Piotr Migoń – Institut de Géographie et du Développement Régional de l’Université de Wrocław
  • Professeur, docteur ès sciences Piotr Rybka – Faculté de Mathématiques, d’Informatique et de Mécanique de l’Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Kazimierz Przyszczypkowski – Université Adam Mickiewicz de Poznań
  • Professeur, docteur ès sciences Piotr Stępień– Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Paweł Golik– Directeur de l’Institut de Génétique et de Biotechnologie de l’Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Dariusz Tarnawski – Faculté des Sciences Biologiques de l’Université de Wrocław
  • Professeur, docteur ès sciences Krzysztof Świerkosz – Faculté des Sciences Biologiques de l’Université de Wrocław
  • Docteur ès sciences Łukasz Dębowski– Institut de l’Informatique Théorique de l’Académie Polonaise des Sciences
  • Docteur ès sciences Iwona Jasser – Département de l’Ecologie des Plantes et de la Protection de l’Environnement de l’Université de Varsovie
  • Docteur ès sciences, ingénieur Marcin Kadej – Faculté des Sciences Biologiques de l’Université de Wrocław
  • Docteur ès sciences Paweł Koperski – Département d’Hydrobiologie de l’Université de Varsovie
  • Docteur ès sciences Michał Kuziak – Faculté des Lettres Polonaises de l’Université de Varsovie
  • Docteur ès sciences Adam Stebel – Chaire et Département de Botanique Pharmaceutique et de Plantes Médicinales de l’Université Médicale de Silésie de Katowice
  • Docteur ès sciences Grzegorz Grzywaczewski – Faculté de Biologie, des Sciences sur les Animaux et de Bioéconomie de l’Université des Sciences Naturelles de Lublin
  • Docteur ès sciences Joanna Zalewska-Gałosz – Institut de Botanique de l’Université Jagellone de Cracovie
  • Docteur ès sciences Jacek Dobrowolski – Institut de Philosophie et de Sociologie, Faculté de Philosophie de l’Université de Varsovie
  • Professeur, docteur ès sciences Łukasz Michalczyk – Faculté de Biologie de l’Université Jagellone de Cracovie
  • Docteur ès sciences Grzegorz Góralski – Institut de Botanique de l’Université Jagellone de Cracovie
  • Docteur Rafał Nakonieczny – Laboratoire des Questions Interdisciplinaires de l’Université Adam Mickiewicz de Poznań
  • Docteur ès sciences Ewa Pawelec – Institut de Physique de l’Université d’Opole
  • Docteru Dominik Domański – Institut de Biochimie et de Biophysique de l’Académie Polonaise des Sciences, MS LAB
  • Docteur, ingénieur Paweł Gajda – Faculté de la Maîtrise d’Energie et des Combustibles de l’Académie des Mines et de la Sidérurgie de Cracovie
  • Docteur Maria Gołąb – Institut de la Protection de la Nature de l’Académie Polonaise des Sciences
  • Docteur Łukasz Kozub – Département de l’Écologie des Plantes et de la Protection de l’Environnement de l’Université de Varsovie
  • Docteur Tomasz Kozak – Institut des Beaux-Arts de l’Université Marie Curie Skłodowska de Lublin
  • Docteur Andrzej Mikulski– Faculté de Biologie de l’Université de Varsovie
  • Docteur Eugeniusz Pronin – Faculté de Biologie de l’Université de Varsovie
  • Docteur Beata Anna Polak – Laboratoire des Questions Interdisciplinaires de l’Université Adam Mickiewicz de Poznań
  • Docteur, ingénieur Grzegorz Piątek – Faculté Forestière, Université Agricole de Cracovie, botaniste
  • Docteur, ingénieur Piotr Tyszko-Chmielowiec – Institut du Bois
  • Docteur, ingénieur Marzena Suchocka – Université des Sciences du Vivant de Varsovie
  • Docteur Mateusz Strzelecki, – Faculté des Sciences de la Terre et de la Formation de l’Environnement de l’Université de Wrocław
  • Docteur Adam Malkiewicz – Faculté des Sciences Biologiques de l’Université de Wrocław
  • Docteur Paweł Pawlikowski – Département de l’Écologie des Plantes et de la Protection de l’Environnement de l’Université de Varsovie
  • Docteur Katarzyna Tymińska – Centre National des Recherches Nucléaires
  • Docteur Karolina Ziembowicz – Académie de Pédagogie Spéciale Maria Grzegorzewska
  • Docteur Tomasz Sobierajski – Institut des Sciences Sociales Appliquées de l’Université de Varsovie
  • Docteur Zofia Prokop – Institut des Sciences sur l’Environnement de la Faculté de Biologie de l’Université Jagellone de Cracovie
  • Docteur Alek Rachwald – Département de l’Écologie de la Forêt de l’Institut des Recherches Forestières
  • Docteur Magdalena Budziszewska – Université de Varsovie
  • Docteur Mikołaj Golachowski
  • Docteur Konrad Ambroziak – superviseur, CBT
  • Docteur Paweł Nejfeld – botaniste
  • Docteur, ingénieur Michał Szpak – conseiller pour les questions environnementales
  • Docteur Anna Urbanowicz – Institut de la Chimie Bioorganique de l’Académie Polonaise des Sciences de Poznań
  • Docteur Piotr Czembrowski – Département de l’Analyse des Systèmes Socio-Écologiques de l’Université de Łódź
  • Docteur Piotr Dąbrowski – Faculté du Tourisme et des Loisirs de l’Académie d’Éducation Physique de Cracovie
  • Ingénieur Adam Rajewski – Institut des Techniques Thermiques de la Faculté Mécanique de la Maîtrise d’Energie et de l’Aviation de l’École Polytechnique de Varsovie
  • Jacek Olender – Courtauld Institute of Art
  • Paweł Sierociński – Research Fellow, University of Exeter
  • Paweł Pech – Chaire d’Ecologie, de Biogéochimie et de Protection de l’Environnement de l’Université de Wrocław
  • Robert Sobolewski – Faculté d’Ingénierie de Formation de l’Environnement et de Géodésie de l’Université des Sciences Naturelles de Wrocław
  • Beata Orłowska – Station Ornithologique de l’Université de Wrocław
  • Aleksandra Kolanek – Société Herpétologique NATRIX, Faculté des Sciences de la Terre et de la Formation de l’Environnement de l’Université de Wrocław
  • Krzysztof Drozdowski – École Polytechnique de Wrocław
  • Jarosław Lipszyc – président de la fondation « La Pologne Moderne »
  • Jan Śpiewak
  • Tomasz Stawiszyński – philosophe, journaliste d’opinion à la Revue Trimestrielle « Przekrój » et à la Radio TOK FM
  • Agata Brzezińska – Fondation « Aquila »
  • Jan Zygmuntowski – Fondation « Instrat »
  • Paweł Kisiel – Mouvement de la Protection de la Nature de Basse Silésie
  • Adam Bohdan – biologiste, défenseur de la Forêt de Białowieża
  • Adam Błażowski – ingénieur, Smart City
  • Andrzej Gąsiorowski – avocat, journaliste d’opinion
  • Łukasz Misiuna – Association Psychoéducative et des Sciences Naturelles MOST
  • Aleksandra Stanisławska – blog « Crazy Nauka »
  • Piotr Stanisławski – blog « Crazy Nauka »
  • Wojciech Gałosz – naturaliste, écologiste
  • Paweł Droździak – psychologue, psychothérapeute, journaliste d’opinion
  • Ewa Michalik-Kardaś
  • Janusz Olearczuk
  • Cezary Lejkowski
  • Magda Rybka
  • Marek Misior – géologue
  • Katarzyna Bonda – écrivaine
  • Jarosław Kubacki – théologien, pasteur, journaliste d’opinion
  • Krzysztof Kowalski – Mouvement Nucléaire de Szczecin
  • Zbigniew Szczęsny – Coalition Athée
  • Renata Baron
  • Zbigniew Bohdanowicz
  • Henryk Sikora – ancien militant de l’opposition anticommuniste
  • Joanna Gajek
  • Leszek Karlik
  • Paweł Karpiński – conseiller du Conseil Municipal de Wrocław
  • Magdalena Kisielewska – psychologue, psychothérapeute
  • Juliusz Kowalczyk
  • Albert Kłys
  • Jacek Lekki – psychothérapeute
  • Joanna Makowska
  • Rafał Maszkowski
  • Łukasz Kowalczyk – conseiller légal
  • Krystyna Romanowska – journaliste
  • Witold Wysmułek – Permakultura Wierzbiny 7
  • Beata Sytkowska
  • Mateusz Sienkan
  • Michał Wiśniewski
  • Aleksandra Gorczyca
  • Mikołaj Pokorski
  • Paweł Pokorski
  • Katarzyna Kacpura – Fédération pour les Femmes et la Planification de la Famille
  • Katarzyna Zajd – Église Anglicane en Pologne

Leave a Reply